Amiante: 163 agents attaquent la SNCF pour «préjudice d’anxiété» 03.10.2013

11/10/2013
Catégorie :

Une première pour la SNCF: le groupe ferroviaire public est visé par une action collective aux prud’hommes de 163 agents ayant été exposés à l’amiante durant leur carrière, au nom du «préjudice d’anxiété» reconnu depuis peu par la justice. Le syndicat Sud Rail porte devant le Conseil de prud’hommes de Paris le cas de 163 travailleurs ayant côtoyé l’amiante sur leur lieu de travail dans les années 1970 à 2000 et subissant régulièrement des examens médicaux pour vérifier si une maladie liée à l’amiante s’est développée.