Cancer du col de l’utérus : vers un test de dépistage urinaire ?

17/09/2014
Catégorie :

Non invasifs et peu coûteux, les tests urinaires de dépistage du papillomavirus humain pourraient être une nouvelle option intéressante pour compléter les outils de lutte contre le cancer cervical. Une alternative acceptable aux frottis cervico-utérins traditionnels.

En compulsant les résultats de 14 études comparant l’efficacité des tests urinaires existants et ceux des frottis, des chercheurs britanniques ont trouvé des résultats assez similaires, avec toutefois un léger avantage aux frottis, indique l’étude.

La sensibilité de ces tests est décrite comme « modérée » pour la détection des cas positifs (73 %) et « élevée » pour repérer les cas négatifs (98 %).