Chikungunya: «épidémie majeure» aux Antilles

10/07/2014
Catégorie :

«Épidémie majeure»: c’est en ces termes que la ministre de la Santé Marisol Touraine a qualifié jeudi le chikungunya, qui s’est propagé aux Antilles depuis décembre et que la saison des pluies débutante pourrait bien aggraver.

Avec «5.000 nouveaux cas par semaine», selon les déclarations de la ministre, l’épidémie ne faiblit pas. La maladie transmise par les moustiques a déjà «provoqué indirectement 33 décès chez les personnes âgées fragilisées, touché près de 100.000 personnes et donné lieu à 1.000 hospitalisations dans les départements français d’Amérique», selon un bilan du ministère de la Santé. La cellule de l’Institut national de la veille sanitaire (InVS) en région Antille-Guyane estime que 13,5% de la population antillaise ont déjà consulté un médecin pour le chikungunya.