Contraception: La crise de la pilule a fait progresser les autres méthodes

13/05/2014
Catégorie :

La polémique a engendré de nouvelles pratiques. Le débat médiatique de 2012-2013 autour des pilules de 3e et 4e générations a provoqué une désaffection à l’égard de cette forme de contraception, comme le souligne l’enquête Fécond menée en 2013 par l’Inserm et l’Ined. En l’espace d’une décennie, le recours à la contraception orale a chuté de 14 points en France.

Pour autant, les femmes continuent à utiliser massivement un moyen de contraception, seulement 3% d’entre elles n’en ayant aucun. Mais une femme sur cinq affirme avoir changé de méthode: en optant pour le stérilet (+1,9 point), le préservatif (+3,2 points), ou les méthodes dites «naturelles» (ciblage des rapports en dehors des dates de fécondabilité ou le retrait).