Les professionnels de santé frappés par le burn-out

18/02/2014
Catégorie :

Les professionnels de santé sont touchés de plein fouet par le syndrome d’épuisement professionnel.

Un phénomène sur lequel L’union française pour une médecine libre (UFML) souhaite attirer l’attention, en organisant un «jour noir» (les médecins sont invités à voiler leur plaque d’un crêpe noir pour l’occasion). Car toutes les études concordent: 40% des professionnels de santé sont sujets au burn-out à un moment de leur carrière et 14% des décès dans cette population seraient dus à des suicides. «Les plus sujets à l’épuisement professionnel sont les anesthésistes, les psychiatres, les médecins généralistes et les ophtalmologues», constate Jérôme Marty, président de l’UFML. Le phénomène touche aussi bien les professionnels hospitaliers que les libéraux, tous âges confondus. En cause: leur surcharge de travail (réduction d’effectifs, contraintes administratives…) et l’exigence de plus en plus forte des patients qui ont une vision consumériste des soins.