Pollution: vers une circulation alternée ? 19.12.2013

30/12/2013
Catégorie :

Le gouvernement va instaurer en 2014 la possibilité d’une circulation alternée lors des pics de pollution aux particules fines et aux oxydes d’azote (NOx) selon les numéros de plaques d’immatriculation des véhicules. Cette possibilité de circulation alternée -qui autorise les véhicules dont le numéro est pair à circuler les jours pairs et idem pour les véhicules impairs  n’existait pour le moment que pour les pics de pollution à l’ozone.

La France, en raison de dépassements trop fréquents des valeurs limites de particules (PM10) est dans le collimateur de la justice européenne. «Si la France était condamnée (dans un délai d’un à deux ans), elle encourrait une amende d’un montant de l’ordre de plusieurs dizaines de millions d’euros par an, jusqu’à ce que les normes de qualité de l’air soient respectées», rappelle le ministère.