Prescrire plus de génériques permettrait d’économiser 500 millions d’euros

03/07/2014
Catégorie :

L’Assurance maladie pourrait économiser 500 millions d’euros si les médecins augmentaient la part des médicaments génériques dans leurs prescriptions, a affirmé jeudi le directeur général de l’Assurance maladie, Frédéric van Roekeghem. «On délivre 82% des médicaments (génériques, en pharmacie) mais on ne prescrit qu’à hauteur de 40% le médicament générique lorsque c’est possible. Passer de 40% à 60% permet de gagner 500 millions d’euros», a-t-il déclaré sur RTL.

«Un petit effort des médecins à mieux prescrire le médicament, moins d’antibiotiques, plus de médicaments génériques lorsque c’est possible, nous permettrait tout à fait de dégager des marges de manœuvre sans dérembourser les patients et d’introduire les innovations», a ajouté M. van Roekeghem.