Un ver pourrait renfermer le remède contre certaines maladies

11/09/2014
Catégorie :

Le ver planaire Dugesia japonica, est Sa taille microscopique le rend insignifiant. Pourtant, le planaire, ce ver aquatique, a plus d’un tour dans son sac. Déjà, il peut se targuer d’être immortel. C’est cet atout exceptionnel qui est exploité à l’accoutumée dans des études sur la reconstitution des tissus. Ensuite, ce ver est capable de résister à 17 bactéries pathogènes dont certaines potentiellement mortelles pour l’homme comme la légionellose, salmonellose, tuberculose ou listériose. C’est l’étonnante trouvaille faite par des chercheurs du CNRS et de l’Inserm. Cette résistance bactérienne serait liée à la présence de 18 gènes dont le MORN2, un gène présent chez l’humain mais inactif…