Vincent Lambert : la justice s’oppose à l’euthanasie passive

17/01/2014
Catégorie :

VSa survie divisait sa famille, la justice a tranché. Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne (Marne) s’est opposé à l’euthanasie passive de Vincent Lambert, tétraplégique de 38 ans, en état de conscience minimale depuis cinq ans.

Son cas était examiné à la demande de ses parents, opposés à cette procédure de laisser-mourir, décidée par le corps médical en accord avec sa femme et son neveu.

Pour le tribunal, Vincent Lambert n’est pas en fin de vie et la loi Leonetti ne pouvait donc pas s’appliquer. Les médecins devront donc maintenir l’alimentation de Vincent Lambert.