Fêtes de fin d’année : les sujets à éviter et à aborder

Non classé - AVENIR SANTÉ MUTUELLE - 27/12/2022

La période des fêtes de fin d’année est l’occasion de se retrouver en famille ou entre amis pour des instants festifs et conviviaux. Ces moments de partage sont magnifiés par une décoration chaleureuse, des cadeaux au pied du sapin, une table bien garnie et, le plus souvent, une activité professionnelle en sommeil, qui ferme momentanément la parenthèse du stress quotidien et le laisse aux portes du bureau ou de l’atelier.

Pourtant, certains sujets de discussion méritent d’être abordés avec diplomatie, voire de ne pas être évoqués du tout, sous peine de voir cette belle cohésion festive virer au cauchemar.

AVENIR SANTÉ MUTUELLE vous donne quelques pistes pour passer les fêtes de fin d’année sereinement avec vos proches.

 

Les réseaux sociaux sont devenus, depuis quelques années, un défouloir où chacun va, sans filtre et sans retenue, donner son avis sur tel ou tel sujet polémique (ou pas). C’est même pour certains un exutoire pour la haine, les désirs et les diatribes politiques. La parole y est facile, et la réaction sans conséquence, tant l’interlocuteur potentiel n’est qu’une image dans l’imaginaire collectif que représente la sphère Internet. Mais, si la liberté de penser n’a pas, ou presque, de limite dans le monde virtuel du numérique, ses effets peuvent être dévastateurs dans le monde réel.

Les sujets à Éviter

Certains sujets de discussion peuvent, en effet, tourner à la confrontation d’idées et faire d’un moment convivial, une situation de discorde aux conséquences néfastes pour la cohésion familiale.

La politique
La politique est LE sujet par excellence qu’il vaut mieux éviter le soir du réveillon. Chacun a ses propres convictions et, en bon français qui se respectent, nous aimons à les faire valoir et à argumenter sur des sujets dont les seules sources d’information dont nous disposons n’ont qu’un indice de fiabilité et de crédibilité très faible (médias, discours politiques), voire inexistant (internet, réseaux sociaux). Difficile dans ces conditions de réussir à convaincre ou à faire évoluer les avis. La meilleure solution est de détourner un début de discussion politique en passant très vite à autre chose.

La vaccination

Si le port du masque est un sujet qui ne fait pas encore l’unanimité, la vaccination, après plus de deux ans de contamination à la COVID-19, reste un sujet de discorde extrêmement clivant. La volonté de se faire vacciner, ou pas, est une décision très personnelle qui s’appuie, là encore, sur des informations qui n’ont aucune crédibilité, tant les professionnels de santé, y compris des spécialistes de haut niveau, ne sont eux-mêmes pas encore d’accord sur l’argumentation à développer. Il est vrai que les vaccins, en général, sont victimes de leur succès. De nombreuses maladies ont été éradiquées grâce à eux et leur disparition entraîne aujourd’hui le sentiment qu’un vaccin n’est plus utile, alors qu’il l’est, bien évidemment, pour éviter la résurgence de ces maladies. Le mécanisme d’un vaccin est méconnu, les lobbies de l’industrie pharmaceutique sont puissants, on s’en méfie, les bénéfices du vaccin contre la COVID-19 peu perceptibles, et les malades lourdement atteints peu médiatisés. Le sujet de la vaccination reste donc un sujet qu’il vaut mieux éviter d’aborder dans un cercle familial.

L’alimentation

Végan ? Végétarien ? Régimes Baby Food, groupes sanguins, Loup-Garou, Shepherd, Weight watchers, comme j’aime ? Le jeûne ? La diversité des méthodes plus ou moins efficaces et fiables (voire dangereuses) pour perdre du poids sont si nombreuses qu’entamer une discussion à ce sujet peut vite anéantir la belle ambiance d’un bon repas en famille. Toutefois, qu’il s’agisse de religion, de risque d’allergie ou de régime particulier, chacun peut avoir des habitudes alimentaires qui peuvent mettre mal à l’aise si le repas gastronomique préparé les incommode. Pensez donc à de petites alternatives pour vos invités dont vous savez qu’ils suivent un régime sans lactose, sans gluten, sans alcool, végétarien, ou autre produit allergisant, cela sera une belle marque d’attention et de considération qui ne fera que leur démontrer votre ouverture d’esprit.

Le foie gras et ses méthodes de gavage, la viande rouge et sa contribution au réchauffement climatique, la volaille et ses conditions d’élevage, sont autant de sujets qu’il vaut mieux éviter également pour passer une bonne soirée conviviale.

La grève

Mobilisation contre la réforme des retraites, pour les augmentations de salaire chez les cheminots, les instituteurs, les personnels soignants, etc. Autant de sujets de discussion qu’il vaut mieux éviter, surtout si l’un des concerné est à votre table. On retombe alors dans des discussions sans fin ou partisans de la lutte et de l’avancée sociale se confrontent avec les partisans du développement économique et on retombe dans des considérations politiques inintelligibles.

L’argent 

Combien tu gagnes ? Comment tu fais pour te payer tout ça ? Tu ne devrais pas avoir autant de crédits… L’argent et tout ce qui s’y rapporte de près ou de loin reste, aujourd’hui encore, un sujet tabou. Parler d’argent est considéré comme un manque d’éducation. Si dans des pays comme les Etats-Unis, il est courant de parler de son salaire, en France, culturellement et historiquement, du fait vraisemblablement du côté égalitaire de la Constitution de notre République, il est « mal vu » de parler d’argent. D’autre part, l’Histoire de France s’est construite sur un modèle de paysannerie avant de devenir industriel. Il était de coutume, dans les fermes et dans les habitations, de garder ses économies à domicile, cachées et de ne pas en parler pour éviter de se les faire voler. Sans le savoir, nos habitudes d’aujourd’hui sont ancrées dans nos racines ancestrales.

La sexualité

Dans le domaine de la situation amoureuse, les mœurs ont évolué : on se marie plus tard qu’avant, on a des enfants à la trentaine et l’homosexualité est aujourd’hui largement tolérée. Mais, ces questions si elles sont évoquées avec innocence au départ, peuvent installer un mal-être chez les convives, soit qu’ils se sentent concernés et jugés, soit qu’ils ne soient pas en accord avec les choix des uns et des autres. Parler de ces sujets finalement plus compliqués à aborder qu’il n’y paraît, à une autre occasion plus intimiste serait la meilleure solution.

L’écologie

Le réchauffement climatique et son impact sont des sujets intéressants mais sérieux. En parler à l’occasion d’un moment festif peut casser l’élan de convivialité collectif. En effet, chacun a son avis sur la question : réduire (ou pas !) son empreinte carbone, l’avenir du véhicule électrique, les énergies renouvelables et le nucléaire, sont des sujets qui sont potentiellement polémiques tant ils sont commentés dans l’actualité et les réseaux sociaux avec des argumentations souvent contradictoire.

Les vieilles histoires de famille

Tout secret de famille est ressenti inconsciemment un jour ou l’autre : une télévision que l’on éteint à l’occasion d’un sujet évoqué, le son de la musique que l’on augmente pour que les enfants n’entendent pas une conversation, les messes basses, les apartés, etc. sont autant de comportements qui poussent à s’interroger, à interpréter ce qui pourrait être un secret qui pourra installer un manque de confiance et un malaise au sein de la famille. En parler directement à un autre moment, dans l’intimité d’un face à face avec les personnes concernées plutôt qu’au cours d’un repas en famille sera sans doute plus efficace.

L’éducation des enfants

En matière d’éducation des enfants, les habitudes et les manières de faire des uns peuvent être très différentes de celle des autres. Il faudra donc être plus souple dans la manière de gérer l’enthousiasme envahissant des enfants le soir de Noël pour éviter un affrontement de points de vue entre parents sur la manière de les élever. Face au comportement inhabituel d’un enfant, et en présence de ses parents, on essaiera de ne pas intervenir, mais de démontrer à ses propres enfants, en aparté, qu’il y a des comportements à encourager ou à ne pas reproduire. Bien entendu, si l’enfant est placé sous votre responsabilité, en l’absence de ses parents, il devra respecter vos propres règles de conduite, notamment s’il se met lui ou un autre enfant en danger.

La religion

Noël est considéré aujourd’hui dans de nombreux pays comme une fête familiale. Elle est célébrée dans de nombreux pays à travers le monde. Pourtant, à l’origine, et encore aujourd’hui dans de nombreux foyers en France, il s’agit d’une fête religieuse chrétienne.  La crèche, au pied du sapin, en est le symbole le plus visible, puisqu’elle représente le jour de la naissance de l’enfant Jésus. La messe de minuit, est quant à elle, une tradition chez des familles même non pratiquantes. Parler de religion à l’occasion des fêtes de Noël pourrait sembler naturel, pourtant, la religion est basée sur des croyances qui peuvent ne pas être partagées par tous. C’est pourquoi, le sujet peut vite devenir une confrontation d’idées qu’il vaut mieux éviter à l’occasion d’un repas en famille.

Les sujets à aborder

De quoi allons-nous pouvoir parler si tous les sujets précédents ne peuvent être évoqués sous peine de malaise au sein de la tablée ? Il existe, heureusement, de nombreux sujets qui pourront être abordés sans crainte, qui permettront de mettre de la bonne humeur dans la conversation et de mieux se connaître mutuellement.

Les faits marquants de l’année

En faisant une rétrospective des faits marquant de votre année passée, en évoquant les mariages, les naissances, les voyages, les découvertes, vous partagerez des ondes positives avec vos convives qui seront honorés de parler de leurs propres expériences dans un véritable esprit de Noël.

L’humour

Prendre les choses avec humour, placer de petites blagues non stigmatisantes, rire ensemble des anecdotes cocasses de chacun des invités, viendra renforcer le coté joyeux des festivités de fin d’année.

Les passions

Chacun peut avoir des préférences en matière de télévision ou de séries. On peut pratiquer un sport ou un loisir et en parler, sans hégémonie dans la prise de parole. On parlera du dernier livre qu’on a lu, du dernier film qu’on a vu, ça donnera des idées aux uns, ça en déroutera peut-être d’autres, mais ce genre de sujets culturels peut avoir un effet fédérateur car on peut s’apercevoir qu’on apprécie les mêmes choses.

Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas essayer de découvrir d’autres univers ?

La musique, l’art

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. C’est bien pour ça qu’on peut en parler en toutes occasions. On peut, en effet, aimer la couleur rouge ou bleue, sans que cela ne déchaine une polémique sur nos choix. Il en est de même pour la musique, et d’ailleurs, ne danse-t-on pas pendant les fêtes sur des musiques qu’on n’écoute pas habituellement, mais qu’on apprécie de danser ensemble dans l’esprit de Noël ?

L’activité des enfants

La réussite à l’école, les activité sportives et culturelles pratiquées, les anecdotes amusantes de nos enfants ou l’attitude décalée de nos ados en mal de reconnaissance, sont des sujets qu’on peut évoquer en famille car ils intéresseront à coup sûr les proches de nos chères têtes blondes. Mais, comme dit plus haut, on évitera de parler des méthodes parentales d’éducation qui, elles, sont sujettes à polémique.

La cuisine

Parlez de la dernière recette que vous avez réussie et que tout le monde a apprécié, de celle que vous aimeriez essayer ou de celle que vous n’avez vraiment pas aimé du tout. Vous avez testé la dernière de Cyril Lignac ou de Laurent Mariotte ? Parlez-en. Dans le domaine culinaire, les goûts et les couleurs sont tellement divers et variés que c’est un sujet de discussion sans fin et … sans enjeu. Peu de risque de se brouiller lorsqu’on parle de cuisine. Quoique, évitez de parler de chocolatine ou de pain au chocolat si votre tablée représente le Nord et le Sud et tout se passera bien.

La généalogie

Pourquoi ne pas se rappeler des bons souvenirs avec les grands-parents ou les arrière-grands-parents, les histoires qu’ils racontaient ? Peut-être un de vos convives s’est-il déjà lancé dans une recherche généalogique, mais alors, jusqu’où a-t-il réussi à remonter ? Autant de sujets qui rapprochent les membres d’une famille, même recomposée.

La géographie

La France regorge de lieux très sympathiques. Au gré des voyages et des sorties de chacun, vous avez découvert telle ou telle région qui vous a marquée. Quelles expériences, quelles impressions et quels souvenirs en avez-vous gardé ? Les régions sont tellement différentes que le sujet est intarissable et intéressant.

Les talents

Chaque individu a des capacités plus ou moins marquées dans tel ou tel domaine. Tonton Jean est bricoleur et sait tout réparer, il a même pratiquement construit sa maison tout seul ! Le cousin Nicolas travaille le bois comme personne, il a fait lui-même sa table de salle à manger ! La petite sœur Barbara est douée pour le chant, elle a remporté le dernier concours du quartier. Des sujets de discussion qui permettront de mieux se connaître et de partager de bons moments en famille.

Et si ?…

Si tu pouvais voyager dans le temps, jusqu’où remonterais-tu ? Si tu pouvais te téléporter n’importe où dans le monde, où irais-tu ? Si tu pouvais être le personnage d’un livre ou d’un film, qui serais-tu ? Si tu n’avais qu’un seul super-pouvoir, lequel serait-il ? Et si tu étais un animal ? Si tu devais inventer quelque chose ce serait quoi ? On te propose de voyager sur la lune ou dans le centre de la terre, tu choisis quoi ?

Faire des suppositions ou des choix imaginaires, est un bon exercice de réflexion et surtout de rigolade tant les réponses peuvent être cocasses.

Conclusion

Pour passer de belles fêtes de fin d’année et des repas joyeux, AVENIR SANTÉ MUTUELLE vous conseille donc d’éviter, autant que possible, d’aborder les sujets qui fâchent. On tentera de ne pas évoquer les sujets qui pourraient mener à un désaccord, on n’essaiera pas de convaincre à tout prix un contradicteur, car ce n’est pas dans des moments familiaux et festifs qu’on changera l’opinion de l’autre. Ainsi, avec toute la prise de recul possible, on passera des fêtes de fin d’année sereines et on se retrouvera avec plaisir tout au long de l’année pour célébrer un anniversaire, la première dent du bébé et toute occasion de se retrouver en famille pour de moments d’amour et de partage dont on a tous tant besoin.

À lire aussi...

Cadeaux de Noël : attention aux normes !

Lire la suite

Les différentes traditions de Noël en France

Lire la suite

AVENIR SANTÉ MUTUELLE utilise des cookies de fonctionnement et de statistiques pour réaliser des mesures d’audience et améliorer votre expérience sur ce site. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt et l’utilisation de ces cookies. A tout moment vous pouvez modifier vos réglages en cliquant sur "Préférences de cookies" en bas de chaque page.

J'accepte

Paramétrez vos cookies

Afin de vous assurer une navigation optimale, nous utilisons plusieurs types de cookies.
Vous pouvez les désactiver au cas par cas.
Sachez toutefois que le fait de les désactiver peut vous empêcher d’accéder à certaines fonctionnalités.

Consultez notre politique de cookies

Statistiques

Accepter l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques et vous proposer des offres adaptées.

  • Non
  • Oui