Tout savoir sur… les soins dentaires

Hygiène et prévention - Avenir Santé Mutuelle - 12/04/2019

D’après un sondage de l’Union française pour la santé bucco-dentaire, “4 personnes sur 10 n’ont toujours pas intégré la visite annuelle chez le dentiste”. Par peur ? Sans doute, mais aussi et surtout en raison des coûts engendrés par les soins dentaires. Ils sont remboursés en partie par l’Assurance maladie. En fait, cela dépend des soins… Tour d’horizon.

Aller chez le dentiste n’est jamais une partie de plaisir. Mais quand il faut y aller, il faut y aller ! Une à deux fois par an, c’est le minimum recommandé. Entre la simple visite de contrôle, le plombage, le détartrage, la dévitalisation, la pause d’une prothèse ou de bagues dentaires : à chaque soin, ses « plaisirs »… et son prix! Pour une même intervention, le tarif peut varier considérablement. Se pose alors la question de la prise en charge par la Sécurité sociale et la complémentaire santé. Avenir Santé Mutuelle vous en dit l’essentiel.

Les soins dentaires les plus courants

 

Plombages & détartrage… Un plombage pour soigner une carie, un détartrage pour éliminer la plaque dentaire, c’est la routine du dentiste ! Deux interventions simples et courantes souvent complétées par des radiographies panoramiques afin de détecter des pathologies invisibles à l’œil nu. Le plombage, c’est donc ce pansement dentaire destiné à soigner une carie. Le principe ? Substituer à la partie déminéralisée d’une dent un alliage métallique (de moins en moins appliqué) ou un amalgame résineux inerte et plus esthétique. Quant au détartrage, il consiste à éliminer l’inévitable plaque bactérienne qui se constitue et ce même avec un brossage appliqué et quotidien. Ce soin permet en outre de veiller à ce que les gencives restent saines et de prévenir une éventuelle gingivite qui, à long terme, peut entraîner un déchaussement des dents.

 

Dévitalisation & extraction… En cas de carie sévère ou mal soignée, d’infection, de déchaussement ou bien de chute, une extraction (ou avulsion) dentaire est possible. Elle est également conseillée lorsqu’il s’agit de faire de la place pour favoriser un bon alignement des autres dents. C’est le cas notamment pour les dents de sagesse. Suivez bien les consignes postopératoires de votre chirurgien-dentiste après intervention. Par ailleurs, autre cas de figure, si les terminaisons nerveuses d’une dent sont touchées, entraînant une inflammation de la pulpe dentaire (ou pulpite), une dévitalisation peut s’imposer. L’opération – non douloureuse – consiste à enlever le nerf afin de faire cesser immédiatement la rage de dent. Mais qui dit « dent morte » dit « dent fragile ». Il s’agira alors d’établir avec votre dentiste les soins à envisager (comme la pose d’une couronne par exemple) afin de la consolider.

 

Appareil dentaire… Autrefois source de railleries enfantines pas toujours très agréables, l’appareil dentaire a su, avec le temps, se faire accepter. Toujours très courante en orthodontie, la pose d’un appareil dentaire permet, pour des raisons esthétiques et/ou fonctionnelles, de corriger la position et l’alignement des dents. Chez un enfant, elle peut être envisagée dès l’âge de 7-8 ans. Il est important d’agir avant la puberté.

 

Des soins plus délicats

 

Une dent tombée, cassée ou perdue… Il faut la remplacer. Votre dentiste pourra alors vous conseiller la pose d’une prothèse dentaire afin de compenser la perte ou la destruction d’une ou de plusieurs dents.

 

Couronne… C’est à dire une prothèse fixe destinée à reconstruire une dent endommagée, malformée ou dévitalisée. Elle peut être en résine (provisoire, dans l’attente de la couronne définitive), métallique (à favoriser pour les dents du fond car peu esthétique), céramo-métallique ou en céramique (se rapprochant le plus de la couleur naturelle de la dent).

 

Bridge… Dans la famille des prothèses dentaires fixes, demandez le bridge ou pont dentaire! Son rôle ? Remplacer une ou plusieurs dents manquantes en s’appuyant, de part et d’autre, sur les dents adjacentes. On distingue le bridge « collé » ou « conventionnel ». Métallique ou céramo-métallique, fixe et confortable, le bridge s’intègre parfaitement au reste de la dentition.

 

Prothèses amovibles… Si la pose d’une couronne ou d’un bridge dentaire n’est pas possible, une prothèse dentaire amovible (ou dentier) pourra venir remplacer les dents manquantes. Elle peut ainsi être partielle ou complète, selon l’état de la dentition.

 

Prothèse sur implant… Si à la dent manquante se conjugue l’absence de racine, un implant dentaire (généralement en titane pur, biocompatible) pourra venir jouer les racines artificielles. Après la pose (chirurgicale) et la cicatrisation, on posera une couronne (plutôt qu’un bridge) sur l’implant.

 

Inlay-core et onlay-core… Deux autres solutions lorsque la pose d’une couronne sur une dent abîmée est impossible. Ces techniques permettent de reconstituer et consolider, à l’intérieur (inlay-core) ou à l’extérieur (onlay-core), la dent détériorée sans avoir recours à une prothèse. Pièce en métal ancrée dans la racine, l’inlay-core viendra renforcer une dent à couronner. Quant à l’onlay-core (en métal, composite ou céramique), il permet de reconstituer à l’identique la partie visible détériorée de la dent… Une sorte de couronne partielle.

 

Combien ça coûte ?

 

Les prix sont évidemment différents en fonction des actes pratiqués. Le taux de remboursement par l’Assurance maladie est de 70 % pour les soins les plus simples dits « conservateurs » (traitement de carie, détartrage, dévitalisation) et les soins chirurgicaux tels que l’extraction.

 

Au tarif conventionnel, il vous en coûtera :

 

  • 29 € en moyenne pour un détartrage
  • Entre 17 et 41€ pour une carie
  • Entre 33 et 82 € pour une dévitalisation
  • 33 € pour une extraction

 

À cela s’ajoute le coût de la consultation d’un chirurgien-dentiste, à partir de 23 € (tarifs différents si le praticien est en honoraires libres), à moins de se rendre dans un centre dentaire. Il est évidemment conseillé de posséder une complémentaire santé pour un meilleur remboursement.

 

Les soins orthodontiques bénéficient d’un remboursement à hauteur de 70 %, pour un montant maximum de 193,50 € par semestre.

 

Les prothèses dentaires sont également remboursées à hauteur de 70 % mais sur la base des tarifs conventionnels, souvent bien en deçà des coûts réels :

 

  • Couronne : comptez entre 300 € pour une couronne métallique et 527 € pour une couronne céramo-métallique (dont 75,25 € pris en charge par l’Assurance maladie).
  • Bridge: entre 600 € et 2000 € constaté pour une prise en charge par l’Assurance maladie à hauteur de 195,65 €.
  • Prothèse amovible : entre 900 € (métallique) et 1000 € (en résine) avec une prise en charge par l’Assurance maladie de 45,15 € à 127,75 €.
  • Prothèse sur implant: entre 1200 € et 1600 €, pas de prise en charge par l’Assurance maladie.
  • Inlay-core : 240 € pour une prise en charge entre 85 € et 100 €.
  • Onlay-core : de 350 € à 600 €, pas de prise en charge par l’Assurance maladie.

 

Pour tous ces soins, les remboursements de votre complémentaire santé dépendent de la garantie souscrite… Enfin, notez que, conformément à une promesse présidentielle, à partir de 2020, l’Assurance maladie pourrait prendre en charge à 100 % certaines prothèses dentaires. À suivre…

 

Prendre soin de ses dents, ne veut pas dire coûter les yeux de la tête! Alors pour garder le sourire, le plus simple reste encore de mener une vie saine, d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire doublée d’une visite biannuelle chez son chirurgien-dentiste préféré.

En cas de rage dentaire urgente…

Si votre urgence intervient en jour ouvrable, rendez-vous chez votre dentiste habituel. S’il ne peut pas vous prendre en consultation, certains sites internet vous permettront de trouver un service d’urgence dentaire disponible 24h/24. Si cela arrive un jour férié ou un dimanche, les hôpitaux possèdent un département dentaire et le commissariat de police de votre secteur dispose d’une liste des dentistes et pharmacies de garde.

Le dentiste est mon ami…

Si vous voulez faire plaisir à votre dentiste, ayez une hygiène dentaire irréprochable ! Cela passe par le brossage des dents trois minutes, trois fois par jour après chaque repas. On peut également passer du fil dentaire entre les dents pour éviter la formation de plaques qui conduisent au tartre. On change régulièrement de brosse à dents et on se rend en pharmacie en cas de saignement des gencives. Évidemment, une bonne alimentation et l’absence d’alcool et de tabac contribuent à avoir une très bonne dentition !

À lire aussi...

Parcours des Soins Coordonnées : Conseils et Explications

Le parcours de soins coordonnés passe par la consultation d’un médecin traitant qui s’occupe de votre suivi médical en vous dirigeant éventuellement vers d’autres spécialistes. Respecter le parcours des soins, c’est…

Lire la suite

Substituts Nicotiniques : Adapter la Dose et Réussir son Sevrage

Vaincre son accoutumance à la cigarette n’est pas une mince affaire. Si la volonté et la motivation représentent les deux conditions essentielles du succès, les substituts nicotiniques en gommes, comprimés,…

Lire la suite

AVENIR SANTÉ MUTUELLE utilise des cookies de fonctionnement et de statistiques pour réaliser des mesures d’audience et améliorer votre expérience sur ce site. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt et l’utilisation de ces cookies. A tout moment vous pouvez modifier vos réglages en cliquant sur "Préférences de cookies" en bas de chaque page.

J'accepte

Paramétrez vos cookies

Afin de vous assurer une navigation optimale, nous utilisons plusieurs types de cookies.
Vous pouvez les désactiver au cas par cas.
Sachez toutefois que le fait de les désactiver peut vous empêcher d’accéder à certaines fonctionnalités.

Consultez notre politique de cookies

Statistiques

Accepter l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques et vous proposer des offres adaptées.

  • Non
  • Oui